Retail

Découvrez notre expertise

Nous vous invitons à découvrir le point de vue de Grégoire Bothorel, spécialiste du retail.

Avec 90% du chiffre d’affaires du retail généré en point de vente en moyenne, le commerce physique a encore de beaux jours devant lui. La menace que représentait pour lui, il y a deux décennies, la montée d’internet ne s’est jamais concrétisée. Au contraire, les nombreux points de contacts digitaux qui jalonnent les nouveaux parcours clients sont autant d’opportunités d’affiner les interactions entre une marque et ses consommateurs et de les mener jusqu’à la transaction. Plus que jamais, le commerce digital et physique apparaissent comme complémentaires. ROPO, showrooming, livraisons en magasin… Les nouveaux comportements d’achat hybrides qui se font de plus en plus fréquents montrent bien que les consommateurs connectés apprécient de passer d’un canal online à un autre offline au fil de leurs expériences d’achat.

Une orchestration omnicanal fine et précise s’impose comme la réponse adéquate pour les annonceurs désireux d’offrir une expérience fluide et sans-couture à leurs consommateurs. Il ne s’agit plus aujourd’hui de multiplier les points de contacts mais d’assurer entre eux cohérence et continuité.

En tant que Marketing Technologist, Numberly aide les retailers à aboutir à une vision unifiée de leur écosystème digital. Au cœur de nos convictions : la nécessité d’une approche customer-centric qui veille à construire une relation personnalisée et fine entre une marque et ses consommateurs.

Pour y parvenir, il est nécessaire, pour les retailers, de relever trois défis de taille :

Réconciliation des données online et offline : vers un
identifiant unique

Le premier est celui de la réconciliation entre données online et offline. La digitalisation croissante des points de vente permet de reconnaître, en magasin, les clients ou prospects connus ayant déjà interagi avec l’écosystème digital d’un annonceur. Dispositifs ludiques de collecte in-store, QR codes, tickets de caisse digitaux, reconnaissance par beacon ou réseau wifi : autant d’outils qui permettent d’aboutir à une vision complète du parcours client en terme de data.

Les performances, elles, s’en trouvent optimisées car le reach est plus grand et la personnalisation des messages plus fine.

Expérience et digitalisation in store

Le deuxième est celui de l’expérience en magasin. Les consommateurs connectés et informés sont de plus en plus exigeants envers les points de vente physiques qui doivent rester dans la continuité de leurs premières interactions, souvent digitales, avec la marque. L’enjeu pour la force de vente est d’être connectée et sensibilisée aux questions posées par la digitalisation afin de savoir répondre aux attentes des nouveaux smart consumers.

Le drive-to-store : du ciblage de
précision

Le drive-to-store est nourri par la précision et l’efficacité du digital.
En acquisition particulièrement, le mobile est le device de choix pour mettre en place des stratégies qui visent les “consommacteurs”, via les techniques de géolocalisation. Le Digital Out Of Home permet également le ciblage de précision d’une zone de chalandise.

En fidélisation, si ces mêmes approches peuvent être utilisées, l’enjeu va se trouver sur le bon mix canal fréquence/contenu/offre par cible pour générer du drive-to-store sans surinvestir.

Ces trois priorités complémentaires, si elles sont menées avec le souci du consommateur et de son expérience, permettent aux retailers de réussir leur transition digitale et de tirer profit des nombreuses opportunités qu’offrent les nouvelles technologies.

On en